Découvrez le nouveau classement des 10 plus grosses fortunes françaises !

Un classement attendu
Bernard Arnault : 149 milliards d’euros
La troisième fortune mondiale
Les frères Wertheimer : 80 milliards d’euros
Un groupe en pleine santé
La famille Hermès : 78,7 milliards d’euros
Victime de son succès ?
Françoise Bettencourt-Meyers : 62,4 milliards d’euros
Un empire familial
Rodolphe Saadé : 36 milliards d’euros
Une affaire à suivre
La famille Dassault : 31,4 milliards d’euros
Un groupe de l’armement qui se diversifie
François Pinault : 30,9 milliards d’euros
Une valorisation en baisse
Gérard Mulliez et sa famille : 22 milliards d’euros
Un groupe aux performances hétérogènes
La famille Besnier : 14 milliards d’euros
Une entreprise en pleine mutation
Pierre Castel : 13,5 milliards d’euros
Une société florissante
Un classement attendu

Comme chaque année, le magazine “Challenges” a publié le classement des 500 plus grosses fortunes de France. Qui occupe les premières places ? Retrouvez en images les 10 premiers noms de la prestigieuse liste !

Bernard Arnault : 149 milliards d’euros

Sans surprise, le magnat du luxe Bernard Arnault arrive en tête du classement pour la sixième année consécutive, avec un total de près de 150 milliards d’euros en 2022. Le fondateur du géant LVMH contrôle le groupe qu’il a créé et détient de nombreux autres actifs via la holding Groupe Arnault.

La troisième fortune mondiale

Avec ce montant astronomique, le Français tutoie les sommets. Il a récemment intégré le top 3 mondial, juste derrière Elon Musk (Tesla) et Jeff Bezos (Amazon). Où s’arrêtera-t-il ?

Les frères Wertheimer : 80 milliards d’euros

Héritiers du groupe Chanel, les frères Alain et Gérard Wertheimer trônent à la deuxième place de ce classement, avec pas moins de 80 milliards d’euros. L’avenir de la dynastie familiale est déjà tout tracé puisque Nathaniel, le fils d’Alain, et son cousin Arthur Heilbronn montent progressivement en puissance.

Un groupe en pleine santé

Le niveau de cette fortune familiale ne doit rien au hasard : Chanel affiche en effet une santé insolente, avec une hausse de 50% de son activité en 2021 (15,6 milliards de dollars) et un résultat net de 4,6 milliards de dollars. De quoi faire pâlir d’envie la concurrence !

La famille Hermès : 78,7 milliards d’euros

C’est une troisième fortune issue du luxe qui complète le trio de tête, signe de l’importance cruciale de ce secteur pour la France dans la mondialisation. Les cinquième et sixième générations de la famille Hermès talonnent les propriétaires de Chanel, avec une fortune évaluée à 78,7 milliards d’euros.

Victime de son succès ?

Hermès est une entreprise en pleine forme, qui a dégagé un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros et un bénéfice de 2,4 milliards d’euros l’an dernier, des montants en nette progression. Mais malgré l’ouverture de nouvelles manufactures en France, le groupe peine à satisfaire la demande et son cours de bourse s’en est ressenti : Hermès est-il victime de son succès ?

Françoise Bettencourt-Meyers : 62,4 milliards d’euros

L’héritière de Liliane Bettencourt émarge à 62,4 milliards d’euros. Sa famille détient désormais plus d’un tiers de L’Oréal, le leader mondial des cosmétiques, qui a réalisé le chiffre d’affaires coquet de 32,3 milliards d’euros en 2021. 

Un empire familial

La famille Bettencourt est également alliée au groupe agroalimentaire suisse Nestlé. Sa holding Thétys investit par ailleurs dans le secteur de l’éducation et de la santé (hôpitaux privés, biotechnologies…).

Rodolphe Saadé : 36 milliards d’euros

Le propriétaire de l’armateur CMA-CGM Rodolphe Saadé arrive en cinquième position de ce classement, avec un patrimoine de 36 milliards d’euros. L’homme d’affaires a réalisé la progression la plus spectaculaire de ce classement, avec un bond de 30 milliards de sa fortune en seulement un an !

Une affaire à suivre

Saadé fait assurément partie des profils à suivre dans le club très sélect des multimilliardaires français. Ce nouveau venu a redressé très rapidement CMA-CGM dont le bénéfice a été multiplié par dix. Et il ne compte pas s’arrêter là, puisqu’il va bientôt entrer au capital d’Air France pour monter un partenariat avec sa compagnie maritime.

La famille Dassault : 31,4 milliards d’euros

Laurent, Marie-Hélène et Thierry, les héritiers du groupe Dassault, sont sixièmes de ce classement avec 31,4 milliards d’euros. Quelques années après le décès de Serge Dassault, la famille détient toujours la majorité de Dassault Aviation et de sa filiale Dassault Systèmes.

Un groupe de l’armement qui se diversifie

Acteur emblématique de l’armement et de l’aviation, Dassault diversifie son activité en investissant dans de nombreux secteurs : immobilier avec l’Immobilière Dassault, médias avec le groupe Le Figaro et santé avec le laboratoire Biomérieux.

François Pinault : 30,9 milliards d’euros

L’homme d’affaires breton François Pinault et sa famille occupent la septième place avec 30,9 milliards d’euros. Ils contrôlent 41% du groupe de luxe Kering qui a été porté par une activité record en 2021 (17,6 milliards d’euros).

Une valorisation en baisse

Et pourtant, la valorisation de Kering a chuté de 20% la même année. Certains expliquent cette baisse par la stagnation des recettes de la marque Gucci par rapport à ses concurrents du secteur du luxe.

Gérard Mulliez et sa famille : 22 milliards d’euros

Le géant nordiste de la grande distribution reste détenu presque intégralement par la famille Mulliez. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 96 milliards d’euros en 2021.

Un groupe aux performances hétérogènes

La marque historique Auchan est en difficulté depuis plusieurs années. Mais les autres enseignes du groupe (Decathlon, Leroy Merlin, Kiabi) se portent bien, tout comme les finances de la famille Mulliez…

La famille Besnier : 14 milliards d’euros

Emmanuel Besnier a repris la direction de Lactalis, le leader mondial du lait, qu’il détient à 100% avec son frère et sa sœur, pour un patrimoine de 14 milliards d’euros. Une opération qui semble payer : le groupe a réalisé 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier.

 

Une entreprise en pleine mutation

Ce tournant a lieu alors que Lactalis est en pleine mutation : le groupe est en train de s’implanter en Europe de l’est et doit gérer l’intégration des activités américaines de Kraft.

Pierre Castel : 13,5 milliards d’euros

Malgré ses 95 ans, Pierre Castel continue de contrôler 80% du groupe Castel Frères, le troisième négociant en vin au monde. La fortune familiale est évaluée à 13,5 milliards d’euros.

Une société florissante

L’entreprise ne publie pas de comptes consolidés mais son chiffre d’affaires est estimé à 6 milliards d’euros et son résultat entre 600 et 800 millions d’euros. Castel Frères est aussi devenu un acteur important du marché de la bière en Afrique.

Más para ti